French applicants 2017-2018


polo104
Bonjour à tous,

Bon le voila, le traditionnel tweed des français pour les LLMs. Afin qu'on puisse se poser des questions et échanger sur cette aventure (pour laquelle je suis personnellement bien à la rue).

Et j'ouvre le bal de celui-ci de cette année : j'ai une question, plutôt originale.
J'ai fait ma licence à l'Université Lyon 3, mais à l'antenne de cette université dans une petite ville voisine : ça fait partie de Lyon 3, avec les professeurs de Lyon 3 qui faisait les allés retours, les mêmes examens, ect.. Sauf qu'on était que 200 dans ma promo au lieux de 900 contrairement à tout Lyon 3 pris dans son ensemble. J'ai fini major de promotion de l'antenne mais uniquement 28 ème sur 883 inscrits si on prend tout Lyon 3 confondu lors de mon année.
Dois-je selon vous envoyer l'attestation en anglais disant que je suis Major de l'antenne (et peux être même jouer sur la confusion), et le préciser dans mon dossier + l'attestation de Lyon 3 dans son ensemble OU simplement envoyer l'attestation de mon rang au niveau de toute l'université.

Je vous remercie infiniment d'avance si vous avez une idée et trouvez le temps de répondre.

Cheers
Bonjour à tous,

Bon le voila, le traditionnel tweed des français pour les LLMs. Afin qu'on puisse se poser des questions et échanger sur cette aventure (pour laquelle je suis personnellement bien à la rue).

Et j'ouvre le bal de celui-ci de cette année : j'ai une question, plutôt originale.
J'ai fait ma licence à l'Université Lyon 3, mais à l'antenne de cette université dans une petite ville voisine : ça fait partie de Lyon 3, avec les professeurs de Lyon 3 qui faisait les allés retours, les mêmes examens, ect.. Sauf qu'on était que 200 dans ma promo au lieux de 900 contrairement à tout Lyon 3 pris dans son ensemble. J'ai fini major de promotion de l'antenne mais uniquement 28 ème sur 883 inscrits si on prend tout Lyon 3 confondu lors de mon année.
Dois-je selon vous envoyer l'attestation en anglais disant que je suis Major de l'antenne (et peux être même jouer sur la confusion), et le préciser dans mon dossier + l'attestation de Lyon 3 dans son ensemble OU simplement envoyer l'attestation de mon rang au niveau de toute l'université.

Je vous remercie infiniment d'avance si vous avez une idée et trouvez le temps de répondre.

Cheers
quote
elysium
Salut Polo
Peux-tu détailler ton dossier? Pour quelles universités postules-tu?
Sinon pour répondre à ta question, je pense que ça ne peut être qu'un atout que d'envoyer aussi l'attestation disant que tu est major de l'antenne!
Salut Polo
Peux-tu détailler ton dossier? Pour quelles universités postules-tu?
Sinon pour répondre à ta question, je pense que ça ne peut être qu'un atout que d'envoyer aussi l'attestation disant que tu est major de l'antenne!
quote
robzz
Bonjour à tous,

J'aurais une question peut-être tout bête a propos de LSAC.
Une des questions posées est est de savoir si nous avons le barreau d'un pays étranger.
Si oui sommes nous active ou inactive.

J'ai le crfpa mais pas le capa. Dois-je cocher oui tout de meme ou pour eux ce certificat n'a aucune valeur ? En soit je ne suis pas avocet mais je trouve dommage de ne pas metre cela en avant dans ma candidature.

Merci !!
Bonjour à tous,

J'aurais une question peut-être tout bête a propos de LSAC.
Une des questions posées est est de savoir si nous avons le barreau d'un pays étranger.
Si oui sommes nous active ou inactive.

J'ai le crfpa mais pas le capa. Dois-je cocher oui tout de meme ou pour eux ce certificat n'a aucune valeur ? En soit je ne suis pas avocet mais je trouve dommage de ne pas metre cela en avant dans ma candidature.

Merci !!
quote
polo104
Salut Polo
Peux-tu détailler ton dossier? Pour quelles universités postules-tu?
Sinon pour répondre à ta question, je pense que ça ne peut être qu'un atout que d'envoyer aussi l'attestation disant que tu est major de l'antenne!


J'ai un dossier assez simple, ce qui me fait encore hésiter à reporter mon application d'une année pour le muscler...

J'ai fais toute ma scolarité à Lyon III : Licence (Major de l'antenne, top 3% de l'université) puis Magistère DJCE (il dure 2 ans à Lyon au lieux de 3 - M1/M2) où j'ai fini Vice Major en M1 (16,04 de moyenne, Major au premier semestre) et Vice Major du DU Juriste d'Affaires (16,48 de moyenne).

En parallèle j'ai été Président du BDE en Licence, Président de l'association du DJCE en M2, Membre du Conseil d'administration de l'antenne de Bourg en licence, Membre de la Commission de formation et de la vie universitaire (CFVU) de Lyon 3 en tant que représentant des 27 500 étudiants. Je suis également dans un journal qui écrit des articles en Droit bancaire et financier et je suis demi finaliste du concours de plaidoirie de l'Université !

Et puis quelques stages... 2 mois dans un FIDAL de Province, 2 mois chez CMS Francis Lefebvre, et 1 mois par ci, 1 mois par la dans des cabinets de droit des affaires de province + 1 année de stage en parallèle des cours durant le Master 1 dans un gros cabinet lyonnais (mais strictement lyonnais).

Je demande Harvard, Columbia (mais je me fais zéro illusions pour ces deux premières...) NYU, Berkeley, Pen law, Cornell, Duke !

Qu'est ce que vous en pensez ? C'est jouable ?

@robz Comme je le comprend ça vise bien ton cas : tu as le diplôme te permettant d'accéder à l'école mais tu n'es pas avocat, tu n'exerces pas. Donc je mettrais oui au barreau (même si c'est pas tout à fait vrai, mais c'est pas faux.. car le CAPA c'est rien par rapport au CRFPA) et non pour actif.
[quote]Salut Polo
Peux-tu détailler ton dossier? Pour quelles universités postules-tu?
Sinon pour répondre à ta question, je pense que ça ne peut être qu'un atout que d'envoyer aussi l'attestation disant que tu est major de l'antenne![/quote]

J'ai un dossier assez simple, ce qui me fait encore hésiter à reporter mon application d'une année pour le muscler...

J'ai fais toute ma scolarité à Lyon III : Licence (Major de l'antenne, top 3% de l'université) puis Magistère DJCE (il dure 2 ans à Lyon au lieux de 3 - M1/M2) où j'ai fini Vice Major en M1 (16,04 de moyenne, Major au premier semestre) et Vice Major du DU Juriste d'Affaires (16,48 de moyenne).

En parallèle j'ai été Président du BDE en Licence, Président de l'association du DJCE en M2, Membre du Conseil d'administration de l'antenne de Bourg en licence, Membre de la Commission de formation et de la vie universitaire (CFVU) de Lyon 3 en tant que représentant des 27 500 étudiants. Je suis également dans un journal qui écrit des articles en Droit bancaire et financier et je suis demi finaliste du concours de plaidoirie de l'Université !

Et puis quelques stages... 2 mois dans un FIDAL de Province, 2 mois chez CMS Francis Lefebvre, et 1 mois par ci, 1 mois par la dans des cabinets de droit des affaires de province + 1 année de stage en parallèle des cours durant le Master 1 dans un gros cabinet lyonnais (mais strictement lyonnais).

Je demande Harvard, Columbia (mais je me fais zéro illusions pour ces deux premières...) NYU, Berkeley, Pen law, Cornell, Duke !

Qu'est ce que vous en pensez ? C'est jouable ?

@robz Comme je le comprend ça vise bien ton cas : tu as le diplôme te permettant d'accéder à l'école mais tu n'es pas avocat, tu n'exerces pas. Donc je mettrais oui au barreau (même si c'est pas tout à fait vrai, mais c'est pas faux.. car le CAPA c'est rien par rapport au CRFPA) et non pour actif.
quote
robzz
@polo104 merci pour ta réponse ! c'est exactement ça je peux acceder à l'école mais je n'y suis pas encore ! merci de tes conseils :) je pensais que inactive était un statut particulier comme qqn qui aurait le barreau et aurait demander une radiation après des années d'exercice
@polo104 merci pour ta réponse ! c'est exactement ça je peux acceder à l'école mais je n'y suis pas encore ! merci de tes conseils :) je pensais que inactive était un statut particulier comme qqn qui aurait le barreau et aurait demander une radiation après des années d'exercice
quote
MOHKA
Bonjour à tous,

J'ai trois questions relatives aux LLM :

- Pourquoi privilégier un LLM aux États-Unis plutôt qu'au Royaume-Uni ? Certes, j'y apprendrai quelque chose de vraiment différent, l'expérience humaine sera probablement plus enrichissante encore... mais l'investissement - nettement plus important - vaut-il le coup ?
Vaut-il mieux faire une excellente université anglaise ou une université américaine moyenne ?

- De votre expérience, les universités américaines accordent-elles beaucoup de bourses ? Sans bourse, il me sera extrêmement compliqué de me payer une telle année.

- Enfin, je trouve la procédure particulièrement fastidieuse. Si je résume, il me faut : (1) obtenir mes notes de ma faculté (qui les envoie ou je le fais sous lettre scellée), les traduire ; (2) obtenir des lettres de recommandation ; (3) passer l'IELTS ou TOEFL (et demander à ce que mes résultats soient directement envoyés à LSAC ; et (4) un personal statement. Est-ce que j'ai oublié quelque chose ?
Bonjour à tous,

J'ai trois questions relatives aux LLM :

- Pourquoi privilégier un LLM aux États-Unis plutôt qu'au Royaume-Uni ? Certes, j'y apprendrai quelque chose de vraiment différent, l'expérience humaine sera probablement plus enrichissante encore... mais l'investissement - nettement plus important - vaut-il le coup ?
Vaut-il mieux faire une excellente université anglaise ou une université américaine moyenne ?

- De votre expérience, les universités américaines accordent-elles beaucoup de bourses ? Sans bourse, il me sera extrêmement compliqué de me payer une telle année.

- Enfin, je trouve la procédure particulièrement fastidieuse. Si je résume, il me faut : (1) obtenir mes notes de ma faculté (qui les envoie ou je le fais sous lettre scellée), les traduire ; (2) obtenir des lettres de recommandation ; (3) passer l'IELTS ou TOEFL (et demander à ce que mes résultats soient directement envoyés à LSAC ; et (4) un personal statement. Est-ce que j'ai oublié quelque chose ?
quote
Anonimax
Bonjour à tous,

J'ai trois questions relatives aux LLM :
...


Hello !

Me concernant :

- Un LLM aux US est un investissement trop important. Quand un euro valait 1,4 dollars encore ça se tentait, mais maintenant un euro vaut 1,07. C'est presque la parité ! Faire un LLM aux US coûte donc très cher ! Des amis en ce moment à NYU et à Columbia ont emprunté plus de 100 000 euros ... sans certitude de signer dans un cabinet qui permettra de rembourser un tel prêt. Par ailleurs, ils sont désormais cantonnés à très peu de cabinets qui permettent une telle rémunération et ils vont devoir y rester des années pour rembourser. Pour ma part je voulais rester libre dans le choix du cabinet et en faisant un LLM anglais j'ai un prêt plus léger qui me permet de travailler où je veux.
Le seul avantage des LLM US par rapport aux LLM UK est pour moi la possibilité de passer le barreau de NY. Pour le UK il faut enchainer sur 2 ans de stage/cours sponsorisés par un cabinet après le LLM pour devenir solicitor, c'est donc plus long.
Ceci dit, à quoi sert vraiment de passer le barreau de NY ? Très rares sont ceux qui resteront aux US par la suite, ça sera juste une ligne sur le CV au final, un verni. Un beau verni, je vous l'accorde, mais qui revient cher ! Par contre c'est facile de rester à Londres une fois les 2 ans effectués (qui sont bien rémunérés).
On pourrait penser qu'un LLM aux US ouvre plus de portes par la suite mais après 3 mois à Londres je n'en suis pas convaincu : beaucoup de cabinets anglais sont implantés à Paris (Clifford Chance, Hogan Lovells, Linklaters, Allen & Overy, Freshfields, Norton Rose ...) et ils apprécient particulièrement les LLM anglais. D'ailleurs ces mêmes cabinets organisent souvent des soirées dans leurs locaux à Londres avec les partners français pour nous recruter.
Un autre point m'a fait trancher pour l'Angleterre : l'anglais ! Je comprends facilement l'accent américain mais j'ai plus de mal avec celui des anglais. Etant donné que je veux être opérationnel une fois avocat, autant surmonter cet obstacle dès maintenant !
Enfin, j'ai choisi de faire mon LLM à King's College London pour le réseau. KCL est particulièrement bien représenté en France grâce à un grand nombre d'anciens. Il n'y a pas un grand cabinet où il n'y a pas un ancien de KCL et c'est un atout !

- Les universités américaines proposent des bourses. Une amie a eu 30 000 dollars à Chicago et 15 000 à NYU. J'en connais une qui a également eu 15 000 à Duke et UCLA si je me souviens bien. Ca reste exceptionnel !
Tu peux aussi essayer d'obtenir une bourse d'un cabinet mais la compétition sera folle et les LLM anglais seront aussi dans le course. D'ailleurs la bourse White & Case a été attribuée à 3 étudiants cette année si je me souviens bien : 2 à KCL et une à Georgetown. Il y a aussi Herbert Smith qui en propose une et Fulbright.
Si tu es élève-avocat, l'EFB pourra te donner une petite participation (jusqu'à 2 000 euros) pour t'aider. C'est toujours ça ! Et surtout l'EFB propose le prêt du bâtonnier : l'Ordre des avocats de Paris se porte caution de ton prêt, ce qui est plutôt utile !

- Oui tu as bien résumé, c'est fastidieux. Par contre ça sera pratiquement la même chose pour les LLM anglais ! US/UK, même combat !

Bon courage !

[Edited by Anonimax on Nov 16, 2016]

[quote]Bonjour à tous,

J'ai trois questions relatives aux LLM :
...[/quote]

Hello !

Me concernant :

- Un LLM aux US est un investissement trop important. Quand un euro valait 1,4 dollars encore ça se tentait, mais maintenant un euro vaut 1,07. C'est presque la parité ! Faire un LLM aux US coûte donc très cher ! Des amis en ce moment à NYU et à Columbia ont emprunté plus de 100 000 euros ... sans certitude de signer dans un cabinet qui permettra de rembourser un tel prêt. Par ailleurs, ils sont désormais cantonnés à très peu de cabinets qui permettent une telle rémunération et ils vont devoir y rester des années pour rembourser. Pour ma part je voulais rester libre dans le choix du cabinet et en faisant un LLM anglais j'ai un prêt plus léger qui me permet de travailler où je veux.
Le seul avantage des LLM US par rapport aux LLM UK est pour moi la possibilité de passer le barreau de NY. Pour le UK il faut enchainer sur 2 ans de stage/cours sponsorisés par un cabinet après le LLM pour devenir solicitor, c'est donc plus long.
Ceci dit, à quoi sert vraiment de passer le barreau de NY ? Très rares sont ceux qui resteront aux US par la suite, ça sera juste une ligne sur le CV au final, un verni. Un beau verni, je vous l'accorde, mais qui revient cher ! Par contre c'est facile de rester à Londres une fois les 2 ans effectués (qui sont bien rémunérés).
On pourrait penser qu'un LLM aux US ouvre plus de portes par la suite mais après 3 mois à Londres je n'en suis pas convaincu : beaucoup de cabinets anglais sont implantés à Paris (Clifford Chance, Hogan Lovells, Linklaters, Allen & Overy, Freshfields, Norton Rose ...) et ils apprécient particulièrement les LLM anglais. D'ailleurs ces mêmes cabinets organisent souvent des soirées dans leurs locaux à Londres avec les partners français pour nous recruter.
Un autre point m'a fait trancher pour l'Angleterre : l'anglais ! Je comprends facilement l'accent américain mais j'ai plus de mal avec celui des anglais. Etant donné que je veux être opérationnel une fois avocat, autant surmonter cet obstacle dès maintenant !
Enfin, j'ai choisi de faire mon LLM à King's College London pour le réseau. KCL est particulièrement bien représenté en France grâce à un grand nombre d'anciens. Il n'y a pas un grand cabinet où il n'y a pas un ancien de KCL et c'est un atout !

- Les universités américaines proposent des bourses. Une amie a eu 30 000 dollars à Chicago et 15 000 à NYU. J'en connais une qui a également eu 15 000 à Duke et UCLA si je me souviens bien. Ca reste exceptionnel !
Tu peux aussi essayer d'obtenir une bourse d'un cabinet mais la compétition sera folle et les LLM anglais seront aussi dans le course. D'ailleurs la bourse White & Case a été attribuée à 3 étudiants cette année si je me souviens bien : 2 à KCL et une à Georgetown. Il y a aussi Herbert Smith qui en propose une et Fulbright.
Si tu es élève-avocat, l'EFB pourra te donner une petite participation (jusqu'à 2 000 euros) pour t'aider. C'est toujours ça ! Et surtout l'EFB propose le prêt du bâtonnier : l'Ordre des avocats de Paris se porte caution de ton prêt, ce qui est plutôt utile !

- Oui tu as bien résumé, c'est fastidieux. Par contre ça sera pratiquement la même chose pour les LLM anglais ! US/UK, même combat !

Bon courage !
quote
NapZ
"Vaut-il mieux faire une excellente université anglaise ou une université américaine moyenne ?"

Toujours mieux de privilégier une excellente université plutôt qu'une université moyenne; ou plutôt, un excellent PROGRAMME. Il ne faut jamais se fier à la réputation générale d'une fac, mais toujours regarder la réputation du programme concerné.
"Vaut-il mieux faire une excellente université anglaise ou une université américaine moyenne ?"

Toujours mieux de privilégier une excellente université plutôt qu'une université moyenne; ou plutôt, un excellent PROGRAMME. Il ne faut jamais se fier à la réputation générale d'une fac, mais toujours regarder la réputation du programme concerné.
quote
MOHKA
Anonimax, merci pour ta réponse. Après réflexion, je pense effectivement que le coût est beaucoup trop élevé, même si l'expérience aurait été formidable. Je ne veux pas commencer ma carrrière avec un prêt de plusieurs milliers d'euros.

Je vais me rabattre sur le Royaume-Uni !
Anonimax, merci pour ta réponse. Après réflexion, je pense effectivement que le coût est beaucoup trop élevé, même si l'expérience aurait été formidable. Je ne veux pas commencer ma carrrière avec un prêt de plusieurs milliers d'euros.

Je vais me rabattre sur le Royaume-Uni !
quote
foody.law
Hello !

Je suis actuellement en LL.M à Columbia.

Je souhaite juste faire quelques commentaires.

Avant de dire ce qui suit, je précise qu'un LL.M dans une bonne fac US est aussi bien qu'un LL.M dans une bonne fac UK.

Ceci étant précisé, je pense qu'il faut postuler là où on veut vraiment aller. Que ce soit USA et/ou Angleterre. Il ne faut pas se fermer des portes. Si un LL.M aux USA vous tente, vous devriez y postuler, quitte à décliner s'il s'avère dans quelques mois que financièrement c'est vraiment impossible (ca coûte 80 euros de postuler à un LL.M aux USA via LSAC...).

J'ai emprunté 90K pour CLS (plus de 100k me semble étrange). Même si je suis à l'EFB, je n'ai pas utilisé le prêt du bâtonnier. La raison principale étant que les banques négocient les TI. C'était plus avantageux de directement passer par ma banque. Concernant la caution, ma banque (BNP...) s'en fout un peu de celle du bâtonnier. Elle n'a pas plus de valeur que celle de nos parents. Perso, mon copain (interne de chirurgie) était aussi prêt à se porter caution. La banque était d'accord (un interne de chirurgie gagne un peu plus que le SMIC). Tout ca pour dire que l'obtention du prêt est la partie la plus simple du processus LL.M. Quelque soit l'étudiant qui le demande (j'ai été boursière pendant toute ma scolarité et quand j'ai demandé mon prêt je n'avais aucun revenu).

Le LL.M est un investissement. Mais je ne suis pas d'accord avec le fait qu'on ne trouve pas de cabinets qui nous permettront de rembourser rapidement le prêt (on reçoit toutes les semaines des invitations des cabinets, on est tous en train de passer des entretiens soit pour des stages soit pour rentrer directement en collaboration...). Un prêt pour un LL.M aux Etats-Unis se remboursent en moyenne en 5 ans (car dès que vous devenez collab, vous augmentez vos mensualités pour rembourser plus rapidement)... Je ne trouve pas ca très long. Je sais que je serai payée au moins 3000 euros net pour ma première collaboration (à moins d'aller dans un petit cab, ca va de soi... mais en principe on ne fait pas un LL.M pour commencer dans un petit cab), plus si je vais dans un gros cab anglo-saxon (pour les gens qui ont la possibilité de bosser chez Skadden par exemple, votre première rémunération en tant que collab sera au moins 100k année...).

Si la question financière est importante dans la décision, je pense pas qu'elle doit être déterminante. Si le LL.M de votre rêve se trouve à NYU (par ex), je trouve ca bête d'aller en Angleterre juste pour l'argent (c'est génial un LL.M en Angleterre si le droit anglais vous intéresse).

Par ailleurs, un euro ne vaut pas 1,07 mais plutôt 1,11 voire 1,12 (le soir de l'élection de Trump il est passé à 1,14). Ce n'est pas énorme, mais la livre britannique n'est pas au mieux de sa forme non plus depuis le Brexit (d'où le fait que les étudiants européens en LL.M à CLS ne recherchent pas un poste à Londres).

Concernant la possibilité de rester aux USA après le LL.M elle est mince mais elle existe. Je vous conseille de faire un stage dans un cabinet américain à Paris avant de partir en LL.M et de demander si vous pouvez rester dans le bureau à NY quelques mois après le LL.M. Des tas d'étudiants le font. On reçoit également toutes les semaines des offres de stages. Il y a la job fair en janvier...

Concernant le barreau de NY... oui c'est une jolie ligne sur le CV. Mais cette ligne peut avoir une grande utilité, notamment si votre projet est de travailler dans un cabinet offrant une mobilité internationale. Par ailleurs, lors de mes entretiens pour mes stages EFB, tous les cabinets (anglo-saxons comme français) m'ont dit de le passer.
Le prix du barreau de NY: je dirai qu'entre la prépa et les deux mois de plus à NY, il faut compter entre 5000 et 7000 dollars (ca dépend de votre style de vie... et je parle de NY. Si vous le préparez ailleurs, le prix de la vie baisse).
Enfin un autre avantage du barreau de NY: il y a pas mal de compétition pour trouver des stages et des collaborations. C'est un + non négligeable.

Donc il est évident que le barreau de NY n'est pas une obligation. Mais ce n'est certainement pas inutile de le passer.

Mais encore une fois, un LL.M au Royaume-Uni est super si on est attiré par le droit anglais ou si on souhaite bosser en Angleterre.

[Edited by foody.law on Nov 18, 2016]

Hello !

Je suis actuellement en LL.M à Columbia.

Je souhaite juste faire quelques commentaires.

Avant de dire ce qui suit, je précise qu'un LL.M dans une bonne fac US est aussi bien qu'un LL.M dans une bonne fac UK.

Ceci étant précisé, je pense qu'il faut postuler là où on veut vraiment aller. Que ce soit USA et/ou Angleterre. Il ne faut pas se fermer des portes. Si un LL.M aux USA vous tente, vous devriez y postuler, quitte à décliner s'il s'avère dans quelques mois que financièrement c'est vraiment impossible (ca coûte 80 euros de postuler à un LL.M aux USA via LSAC...).

J'ai emprunté 90K pour CLS (plus de 100k me semble étrange). Même si je suis à l'EFB, je n'ai pas utilisé le prêt du bâtonnier. La raison principale étant que les banques négocient les TI. C'était plus avantageux de directement passer par ma banque. Concernant la caution, ma banque (BNP...) s'en fout un peu de celle du bâtonnier. Elle n'a pas plus de valeur que celle de nos parents. Perso, mon copain (interne de chirurgie) était aussi prêt à se porter caution. La banque était d'accord (un interne de chirurgie gagne un peu plus que le SMIC). Tout ca pour dire que l'obtention du prêt est la partie la plus simple du processus LL.M. Quelque soit l'étudiant qui le demande (j'ai été boursière pendant toute ma scolarité et quand j'ai demandé mon prêt je n'avais aucun revenu).

Le LL.M est un investissement. Mais je ne suis pas d'accord avec le fait qu'on ne trouve pas de cabinets qui nous permettront de rembourser rapidement le prêt (on reçoit toutes les semaines des invitations des cabinets, on est tous en train de passer des entretiens soit pour des stages soit pour rentrer directement en collaboration...). Un prêt pour un LL.M aux Etats-Unis se remboursent en moyenne en 5 ans (car dès que vous devenez collab, vous augmentez vos mensualités pour rembourser plus rapidement)... Je ne trouve pas ca très long. Je sais que je serai payée au moins 3000 euros net pour ma première collaboration (à moins d'aller dans un petit cab, ca va de soi... mais en principe on ne fait pas un LL.M pour commencer dans un petit cab), plus si je vais dans un gros cab anglo-saxon (pour les gens qui ont la possibilité de bosser chez Skadden par exemple, votre première rémunération en tant que collab sera au moins 100k année...).

Si la question financière est importante dans la décision, je pense pas qu'elle doit être déterminante. Si le LL.M de votre rêve se trouve à NYU (par ex), je trouve ca bête d'aller en Angleterre juste pour l'argent (c'est génial un LL.M en Angleterre si le droit anglais vous intéresse).

Par ailleurs, un euro ne vaut pas 1,07 mais plutôt 1,11 voire 1,12 (le soir de l'élection de Trump il est passé à 1,14). Ce n'est pas énorme, mais la livre britannique n'est pas au mieux de sa forme non plus depuis le Brexit (d'où le fait que les étudiants européens en LL.M à CLS ne recherchent pas un poste à Londres).

Concernant la possibilité de rester aux USA après le LL.M elle est mince mais elle existe. Je vous conseille de faire un stage dans un cabinet américain à Paris avant de partir en LL.M et de demander si vous pouvez rester dans le bureau à NY quelques mois après le LL.M. Des tas d'étudiants le font. On reçoit également toutes les semaines des offres de stages. Il y a la job fair en janvier...

Concernant le barreau de NY... oui c'est une jolie ligne sur le CV. Mais cette ligne peut avoir une grande utilité, notamment si votre projet est de travailler dans un cabinet offrant une mobilité internationale. Par ailleurs, lors de mes entretiens pour mes stages EFB, tous les cabinets (anglo-saxons comme français) m'ont dit de le passer.
Le prix du barreau de NY: je dirai qu'entre la prépa et les deux mois de plus à NY, il faut compter entre 5000 et 7000 dollars (ca dépend de votre style de vie... et je parle de NY. Si vous le préparez ailleurs, le prix de la vie baisse).
Enfin un autre avantage du barreau de NY: il y a pas mal de compétition pour trouver des stages et des collaborations. C'est un + non négligeable.

Donc il est évident que le barreau de NY n'est pas une obligation. Mais ce n'est certainement pas inutile de le passer.

Mais encore une fois, un LL.M au Royaume-Uni est super si on est attiré par le droit anglais ou si on souhaite bosser en Angleterre.
quote
Anonimax
Hello !

Je suis actuellement en LL.M à Columbia.

Je souhaite juste faire quelques commentaires.
...


Merci pour ton éclairage !

Plusieurs remarques :

- Postuler aux US pour décider le moment venu de s'inscrire ou pas est en effet opportun ! On est plus à 80 dollars près.

- Mes amis à NYU et Columbia ont emprunté entre 90 0000 et 120 000 dollars ...

- Tes mensualités seront de 700 euros par mois ? Et tu parles d'une moyenne de 5 ans pour rembourser ? Un rapide calcul me donne 42 000 et non pas 90 000 ! Tu as donc dû emprunter sur 10 ans. Perso dans ma spécialité ça ne valait pas le coup, je ne regrette pas mon prêt de 35 000 euros.

- Evidemment tu prends l'exemple de Skaddens qui paye le plus. Ils sont une petite 30ène d'avocats, c'est donc difficile de pronostiquer un collaboration dans ce cabinet et de viser cette rémunération.

- Je parlais du prêt du Bâtonnier car certains n'ont aucune caution. Tu avais ton copain, ce qui est top, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Je trouve ça génial que l'Ordre se porte caution.

- Je pense très sincèrement qu'un LLM à la même valeur s'il est réalisé dans une bonne fac américaine ou anglaise. Après ça dépend des spécialités, des moyens, du choix du pays, de la ville etc.

Dans tous les cas, pas de mauvais choix si on est certain de rembourser son prêt !

;-)
[quote]Hello !

Je suis actuellement en LL.M à Columbia.

Je souhaite juste faire quelques commentaires.
... [/quote]

Merci pour ton éclairage !

Plusieurs remarques :

- Postuler aux US pour décider le moment venu de s'inscrire ou pas est en effet opportun ! On est plus à 80 dollars près.

- Mes amis à NYU et Columbia ont emprunté entre 90 0000 et 120 000 dollars ...

- Tes mensualités seront de 700 euros par mois ? Et tu parles d'une moyenne de 5 ans pour rembourser ? Un rapide calcul me donne 42 000 et non pas 90 000 ! Tu as donc dû emprunter sur 10 ans. Perso dans ma spécialité ça ne valait pas le coup, je ne regrette pas mon prêt de 35 000 euros.

- Evidemment tu prends l'exemple de Skaddens qui paye le plus. Ils sont une petite 30ène d'avocats, c'est donc difficile de pronostiquer un collaboration dans ce cabinet et de viser cette rémunération.

- Je parlais du prêt du Bâtonnier car certains n'ont aucune caution. Tu avais ton copain, ce qui est top, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Je trouve ça génial que l'Ordre se porte caution.

- Je pense très sincèrement qu'un LLM à la même valeur s'il est réalisé dans une bonne fac américaine ou anglaise. Après ça dépend des spécialités, des moyens, du choix du pays, de la ville etc.

Dans tous les cas, pas de mauvais choix si on est certain de rembourser son prêt !

;-)
quote
foody.law
Oui, je devrais être plus précise concernant le remboursement du prêt! Merci de me reprendre.

On peut rembourser en moyenne en 5 ans car avec la rémunération qui nous attend, on rembourse plus vite que prévu. Je compte augmenter mes mensualités dès ma première collaboration.

J'ai pris l'exemple de Skadden, comme je peux prendre l'exemple de Cleary, Willkie... Et d'autres cabinets ne payent pas 100k à la première collab mais 78/83k donc bon ca laisse de la place pour rembourser un prêt.

Concernant les conditions du prêt du bâtonnier:
- Jusqu’à 70 000 EUR: en sachant que le prêt du bâtonnier est quasi-systématiquement accordé à 50%. Autrement dit, vous allez en principe tous demander 70k pour un LL.M aux USA mais vous obtiendrez au maximum la moitié et très souvent moins. Le principe s'applique pour le LL.M UK. Donc vous devez toujours faire un second prêt pour compléter.
- Sans caution d’un tiers, l’Ordre se portant caution à hauteur de 50%
- Sans frais de dossier
- Remboursable sur 7 ans dont 2 ans de différé maximum (même si en principe un prêt se rembourse en 5 ans, il y a une certaine rigidité avec le prêt du bâtonnier... vous ne pouvez pas négocier le TI et la durée de remboursement donc les mensualités sont plus importantes).

J'ai mentionné la caution "copain" car on peut parfois se dire qu'une caution doit forcément être quelqu'un qui inspire réellement confiance (du style nos parents qui travaillent depuis 30 ans et qui seront toujours là pour nous - sauf exceptions) et pas une personne qui n'a aucun lien familial avec nous et qui gagne à peine plus de que le SMIC depuis 6 mois.


Une amie fait actuellement un LL.M aux USA. Elle devait faire un second prêt pour compléter celui du bâtonnier. Malheureusement, ses parents ne sont plus en vie et elle n'avait pas un compagnon/ une compagne pour se porter caution. Elle a demandé à un ami.

[Edited by foody.law on Nov 18, 2016]

Oui, je devrais être plus précise concernant le remboursement du prêt! Merci de me reprendre.

On peut rembourser en moyenne en 5 ans car avec la rémunération qui nous attend, on rembourse plus vite que prévu. Je compte augmenter mes mensualités dès ma première collaboration.

J'ai pris l'exemple de Skadden, comme je peux prendre l'exemple de Cleary, Willkie... Et d'autres cabinets ne payent pas 100k à la première collab mais 78/83k donc bon ca laisse de la place pour rembourser un prêt.

Concernant les conditions du prêt du bâtonnier:
- Jusqu’à 70 000 EUR: en sachant que le prêt du bâtonnier est quasi-systématiquement accordé à 50%. Autrement dit, vous allez en principe tous demander 70k pour un LL.M aux USA mais vous obtiendrez au maximum la moitié et très souvent moins. Le principe s'applique pour le LL.M UK. Donc vous devez toujours faire un second prêt pour compléter.
- Sans caution d’un tiers, l’Ordre se portant caution à hauteur de 50%
- Sans frais de dossier
- Remboursable sur 7 ans dont 2 ans de différé maximum (même si en principe un prêt se rembourse en 5 ans, il y a une certaine rigidité avec le prêt du bâtonnier... vous ne pouvez pas négocier le TI et la durée de remboursement donc les mensualités sont plus importantes).

J'ai mentionné la caution "copain" car on peut parfois se dire qu'une caution doit forcément être quelqu'un qui inspire réellement confiance (du style nos parents qui travaillent depuis 30 ans et qui seront toujours là pour nous - sauf exceptions) et pas une personne qui n'a aucun lien familial avec nous et qui gagne à peine plus de que le SMIC depuis 6 mois.


Une amie fait actuellement un LL.M aux USA. Elle devait faire un second prêt pour compléter celui du bâtonnier. Malheureusement, ses parents ne sont plus en vie et elle n'avait pas un compagnon/ une compagne pour se porter caution. Elle a demandé à un ami.






quote
BENMAN116
Bonjour à tous,

Après un Master 2 en Droit des Affaires à l'université Paris Dauphine, je candidate actuellement à un certain nombre de facs US dont Harvard.

J'ai envoyé mon dossier le 12 Novembre. Mes transcripts ont été reçus par LSAC le 21 octobre déjà. Ils m'ont demandé une copie de mes diplômes, que je leur ai communiqué le 30 octobre. Ils m'ont également demandé à ce que l'attestation de réussite au Master 1 communiqué le 30 octobre par mail leur soit envoyé par courier par ma fac comme s'il s'agissait d'un transcript. Là encore, mon université leur a envoyé l'attestation de réussite au M1 qu'ils ont reçu le 11 Novembre.

Depuis, LSAC n'a toujours pas mis à jour mon "application status" qui est "Transcript Evaluation Incomplete File on hold at AACRAO".

Je les ai relancé plusieurs fois mais ils m'ont indiqué que c'était leur période de rush et qu'ils avaient beaucoup de demandes et que donc de facto ils avaient pris du retard sur le traitement des candidatures.

D'un autre côté, Harvard m'envoie régulièrement des mails pour m'informer de l'état de ma candidature. J'apprends donc qu'Harvard n'a toujours pas reçu mes transcripts, pourtant reçus par LSAC il y a plus d'un mois, ni mon rapport LSAC. Harvard ajoute que je dois faire en sorte que ces documents soient reçus par leurs service de scolarité au plus tard le 1er décembre (jour de la deadline).

Je me retrouve donc dans une situation embarassante puisque tous mes documents ont été envoyé à LSAC mais ils ne les ont toujours pas circulé à Harvard. J'ai beau les relancer ils me répondent la même chose : ils ont un peu de retard dans le traitement des demandes.

La deadline d'Harvard approche à grands pas. Je m'en remets donc à votre expérience. Est-ce que l'un d'entre vous a eu le même problème ?

Je vous remercie par avance
Bonjour à tous,

Après un Master 2 en Droit des Affaires à l'université Paris Dauphine, je candidate actuellement à un certain nombre de facs US dont Harvard.

J'ai envoyé mon dossier le 12 Novembre. Mes transcripts ont été reçus par LSAC le 21 octobre déjà. Ils m'ont demandé une copie de mes diplômes, que je leur ai communiqué le 30 octobre. Ils m'ont également demandé à ce que l'attestation de réussite au Master 1 communiqué le 30 octobre par mail leur soit envoyé par courier par ma fac comme s'il s'agissait d'un transcript. Là encore, mon université leur a envoyé l'attestation de réussite au M1 qu'ils ont reçu le 11 Novembre.

Depuis, LSAC n'a toujours pas mis à jour mon "application status" qui est "Transcript Evaluation Incomplete File on hold at AACRAO".

Je les ai relancé plusieurs fois mais ils m'ont indiqué que c'était leur période de rush et qu'ils avaient beaucoup de demandes et que donc de facto ils avaient pris du retard sur le traitement des candidatures.

D'un autre côté, Harvard m'envoie régulièrement des mails pour m'informer de l'état de ma candidature. J'apprends donc qu'Harvard n'a toujours pas reçu mes transcripts, pourtant reçus par LSAC il y a plus d'un mois, ni mon rapport LSAC. Harvard ajoute que je dois faire en sorte que ces documents soient reçus par leurs service de scolarité au plus tard le 1er décembre (jour de la deadline).

Je me retrouve donc dans une situation embarassante puisque tous mes documents ont été envoyé à LSAC mais ils ne les ont toujours pas circulé à Harvard. J'ai beau les relancer ils me répondent la même chose : ils ont un peu de retard dans le traitement des demandes.

La deadline d'Harvard approche à grands pas. Je m'en remets donc à votre expérience. Est-ce que l'un d'entre vous a eu le même problème ?

Je vous remercie par avance
quote
Salut les gens,

Est-ce que certains des frenchies ont des News pour leurs choix ?
Pour ma part j'ai postulé à Penn, Duke, Berkeley et Georgetown, mais assez tard toutefois.
Salut les gens,

Est-ce que certains des frenchies ont des News pour leurs choix ?
Pour ma part j'ai postulé à Penn, Duke, Berkeley et Georgetown, mais assez tard toutefois.
quote
HL8243
Salut les gens,

Est-ce que certains des frenchies ont des News pour leurs choix ?
Pour ma part j'ai postulé à Penn, Duke, Berkeley et Georgetown, mais assez tard toutefois.


Hello ! Pour ma part, j'attends toujours les réponses de Berkeley, Georgetown, NYU et Columbia. L'attente se fait longue !
[quote]Salut les gens,

Est-ce que certains des frenchies ont des News pour leurs choix ?
Pour ma part j'ai postulé à Penn, Duke, Berkeley et Georgetown, mais assez tard toutefois. [/quote]

Hello ! Pour ma part, j'attends toujours les réponses de Berkeley, Georgetown, NYU et Columbia. L'attente se fait longue !
quote
Tu m'étonnes, moi aussi ! Tout va se décanter au mois de mars !
Tu as postulé quand pour Georgetown ? Les réponses tombent au fur et à mesure.
Je viens de recevoir un email pour un skype avec le dean pour Duke ! Faut que je gère ça !
Tu m'étonnes, moi aussi ! Tout va se décanter au mois de mars !
Tu as postulé quand pour Georgetown ? Les réponses tombent au fur et à mesure.
Je viens de recevoir un email pour un skype avec le dean pour Duke ! Faut que je gère ça !
quote
HL8243
Tu m'étonnes, moi aussi ! Tout va se décanter au mois de mars !
Tu as postulé quand pour Georgetown ? Les réponses tombent au fur et à mesure.
Je viens de recevoir un email pour un skype avec le dean pour Duke ! Faut que je gère ça !


Top pour Duke, fingers crossed !!
Georgetown j'ai postulé assez tard, le 30 janvier il me semble, donc je pense que ce ne sera pas avant mars non plus... et toi ?
[quote]Tu m'étonnes, moi aussi ! Tout va se décanter au mois de mars !
Tu as postulé quand pour Georgetown ? Les réponses tombent au fur et à mesure.
Je viens de recevoir un email pour un skype avec le dean pour Duke ! Faut que je gère ça ! [/quote]

Top pour Duke, fingers crossed !!
Georgetown j'ai postulé assez tard, le 30 janvier il me semble, donc je pense que ce ne sera pas avant mars non plus... et toi ?
quote
afronita
Bonjour, des admis a Columbia?
Admise l'annee derniere mais j'ai du demander un report d'admission n'ayant pu reunir tous les fonds. Je me prepare pour la rentree 2017.
Si vous avez des infos/pistes/options sur les logements a NY, ce serait cool aussi...

[Edited by afronita on Feb 22, 2017]

Bonjour, des admis a Columbia?
Admise l'annee derniere mais j'ai du demander un report d'admission n'ayant pu reunir tous les fonds. Je me prepare pour la rentree 2017.
Si vous avez des infos/pistes/options sur les logements a NY, ce serait cool aussi...
quote
Beaucoup de réponses sont tombées ...

Y a-t-il de bonnes nouvelles chez les frenchies ?
Beaucoup de réponses sont tombées ...

Y a-t-il de bonnes nouvelles chez les frenchies ?
quote
Dododiago
Bonjour, des admis a Columbia?
Admise l'annee derniere mais j'ai du demander un report d'admission n'ayant pu reunir tous les fonds. Je me prepare pour la rentree 2017.
Si vous avez des infos/pistes/options sur les logements a NY, ce serait cool aussi...


Admise à CLS de mon côté aussi, mais j'attends des news d'une éventuelle bourse. Tu avais pu facilement reporter ton entrée ?

[Edited by Dododiago on Mar 17, 2017]

[quote]Bonjour, des admis a Columbia?
Admise l'annee derniere mais j'ai du demander un report d'admission n'ayant pu reunir tous les fonds. Je me prepare pour la rentree 2017.
Si vous avez des infos/pistes/options sur les logements a NY, ce serait cool aussi...[/quote]

Admise à CLS de mon côté aussi, mais j'attends des news d'une éventuelle bourse. Tu avais pu facilement reporter ton entrée ?
quote

Reply to Post